L’élimination et la gestion des déchets est avant tout une action d’assainissement. Ils permettent d’éviter la pollution de l’eau, de l’air et des sols, qui sera inévitable si les déchets ne sont pas traités. Par conséquent, la protection de l’environnement et des ressources naturelles est au cœur de la gestion des déchets. Protéger l’environnement, c’est aussi agir pour protéger les personnes. Avec le développement de l’économie circulaire, les déchets sont également devenus un levier pour limiter la taxation des ressources naturelles grâce à l’utilisation de matériaux recyclés. Dans ce cercle vertueux, la consommation d’énergie est également réduite. Par la récupération et le recyclage, les déchets deviennent une ressource incontestée qui contribue à protéger l’environnement.

La gestion des déchets, c’est quoi ?

La gestion des déchets est une branche de la conception d’applications, y compris le ramassage, le commerce et le courtage, le transportation, le traitement des déchets, la transformation des déchets, généralement des déchets générés par les activités de l’Homme. Cette gestion a pour objectif de réduire leur impact sur la santé de l’Homme et la santé de l’environnement. Elle représente l’une des activités économiques de la société de consommation. Certains processus sont faciles et ils sont peu coûteux, tandis que d’autres sont difficiles et ne sont pas bénéfiques. Par conséquent, dans ce domaine, les buts écologiques et les objectifs commerciaux peuvent être identiques ou différents ; alors, la législation peut forcer la responsabilité de cette externalité. Depuis des décennies, les gens se concentrent sur la réduction de l’impact des déchets sur la nature et l’environnement, ainsi que sur les recyclages dans la perspective de l’économie circulaire.

Impliquant tous les déchets (solides, liquides ou gazeux, toxiques, dangereux…), chaque déchet a sa propre filière. Ils peuvent être des déchets ménagers ou industriels. Le mode de gestion diffère selon que vous avez affaire à des particuliers, des industriels ou des hommes d’affaires du monde. Visitez recyclingdesign.be pour plus d’information.

Recyclage des déchets recyclables

Les recyclages sont les processus de traitement des déchets industriels et des ordures ménagères des produits ayant atteint leur durée de vie utile, ils permettent de réutiliser certaines matières dans la fabrication d’autres produits. Les matériaux récupérables comprennent certains des déchets solides (métaux, plastiques et papiers, etc.). Un exemple de cette procédure consiste à fabriquer une nouvelle bouteille à partir du verre d’une ancienne bouteille, bien que son efficacité énergétique soit bien inférieure à celle du système de consigne. Les déchets biodégradables désignent les déchets majoritairement composés de matières organiques naturelles (notamment les déchets verts, les déchets biologiques ou les déchets organiques). Ces matériaux peuvent être altérés par des bactéries et des microchampignons. Ils sont principalement issus de l’agriculture, de l’agroalimentaire, de la restauration, de l’industrie du bois et du papier, des jardins privés ou collectifs (espaces verts) ou des cuisines.

Gestion des déchets toxiques

Pour la consommation domestique (résine, huile, bouteilles de gaz, etc.), les déchets toxiques générés par les activités médicales, et les quantités éparses de déchets toxiques, le traitement des déchets toxiques est obligatoire. Ce type de déchets entraînera le rejet de substances toxiques nocives pour l’environnement, et ces produits doivent faire l’objet d’un traitement particulier. Les déchets toxiques dispersés sont mélangés à d’autres produits non polluants. Ils sont d’abord séparés et triés pour séparer les produits toxiques. Les recyclages des déchets toxiques dépendent du type de déchets : par exemple, la batterie est traitée chimiquement pour séparer ses différents composants puis recyclée. Les déchets toxiques générés par les activités médicales sont traités par auto-clavage ou incinération. En raison des risques et dangers associés à ces déchets, les installations d’élimination des déchets toxiques deviennent de plus en plus complexes et soumises à réglementation et surveillance.